LE VIH AU FEMININ


Coucou les filles,

 A l’occasion du Sidaction qui se tient en ce moment depuis le 27, 28&29 Mars 2015, chez Notjustmom on a décidé de vous en parler.

Discrimination, rejet, violence, précarité, isolement…., sont le lot de nombreuses femmes atteintes du VIH. La grande majorité de ces femmes souffrent de discrimination liée à leur séropositivité. Certaines ont été exclues par leur mari ou leur famille ; d’autres ont été licenciées. Ces femmes se trouvent plongées dans une grande précarité et dans une profonde détresse émotionnelle. 


Au niveau mondial, on assiste à une augmentation des cas de SIDA dans la population hétérosexuelle, avec un pourcentage 3 à 8 fois plus important chez les femmes que chez les hommes.


Les personnes contaminées par rapport hétérosexuel, sont majoritairement des femmes (53%).


En effet, face au risque de transmission du VIH lors de rapports sexuels sans préservatif, celui-ci est plus élevé chez la femme.
Il existe en plus, une grande vulnérabilité des femmes vis à vis du VIH dûe à des facteurs biologiques, culturels, sociaux et économiques.
 C’est pour toutes ces raisons, que l’on peut parler aujourd’hui d’une féminisation de l’épidémie du VIH/SIDA.


Chez NotJustMom, nous décidons de parler du « VIH au féminin »! 

Sujet qui peut m’être mal à l’aise, déranger(sûrement) , mais que nous nous devons d’aborder.
 

De part notre profession, nous avons été amenées à rencontrer des hommes, femmes 

(voire même des adolescents) atteints du VIH. Certains étaient au courant de leur séropositivité (et nous demandaient de ne pas le divulguer à leurs proches), mais la majorité l’ont découvert au cours de leur hospitalisation (à nos côtés).

Dans un premier temps pour ceux qui ne savent pas vraiment ce qu’est cette maladie, voici quelques définitions:

– le VIH:
(Virus d’Immunodéficience Humaine) est le rétrovirus, responsable du SIDA.
 
– La SEROPOSITIVITE:
 Se dit d’une personne dont la sérologie (recherche dans le sérum d’anticorps spécifiques d’un agent infectieux) est positive. 


– Le SIDA: 

(le Syndrome d’ImmunoDéficience Acquise),entraîne la destruction de plusieurs cellules du système immunitaire par un rétrovirus.

 Le SIDA est une maladie sexuellement transmissible, causée par un virus appelé VIH.
 Le VIH s’attaque au système immunitaire de l’individu.
 Il existe néanmoins d’autres modes de transmission comme la voie sanguine (utilisation de seringues usagées, la transfusion), ou la voie materno-foetale lors de l’accouchement ou de l’allaitement.
 Le VIH s’attaque au système immunitaire, ce qui entraîne une vulnérabilité importante de l’organisme y compris face aux maladies habituellement bénignes et bien contrôlées par les cellules de défense de l’organisme. 
Le SIDA définit l’ensemble des manifestations observées dans le cadre de l’évolution de l’infection par le VIH. Le stade SIDA apparaît au bout d’une certaine durée d’infection, lorsque les cellules de défense sont diminuées en dessous d’un seuil qui permet aux infections dites opportunistes d’agresser l’organisme.

 
Avant tout, un petit rappel s’impose:  
On ne contracte pas le VIH, en serrant la main où en embrassant une personne séropositive.
Ce n’est pas que la maladie des homosexuels, contrairement aux idées reçues.
 
Dans la vie, quelque soit les situations communes que nous rencontrons, nous les appréhendons toutes de façon différente.
Il en est de même, pour ces femmes qui sont séropositives.
Elles sont toutes différentes face à cette maladie qu’elles ont toutes en commun.
Vivre avec le VIH, est très contraignant: les effets secondaires des traitements, les conséquences psychologiques… 
Aujourd’hui, de nouveaux traitements et médicaments mis en place, leur permettent le
  » VIVRE AVEC ».
Malheureusement, l’association de plusieurs antirétroviraux entraîne ce que l’on appelle la LIPODYSTROPHIE (une mauvaise répartition des graisses).
Chez les hommes, on assiste à une perte de masse graisseuse; alors que chez la femme c’est une accentuation de la masse graisseuse au niveau des seins, de la nuque et du ventre. Chez celle-ci, la silhouette se masculinise. Malheureusement, ce changement stigmatise encore plus la femme, au niveau de son entourage et de la société.

 

Les femmes disent clairement, qu’elles ont l’impression de perdre leur féminité et de ne plus être en mesure de séduire.
 
 
Témoignage de Marieme:


C’est une jeune femme de 29 ans, maman de deux enfants âgés de 7 et 6 ans. Célibataire, elle rencontre un homme avec qui elle vit, une romance passionnée… au point même d’oublier de se protéger. Il y a deux ans, elle découvre sa séropositivité lors d’un bilan de santé.
Nous l’avons rencontré autour d’un café, et nous avons énormément échangé sur ce qui lui arrivait, de la façon dont elle envisageait l’avenir ( pour elle, mais surtout pour ses enfants). Nous avons aussi abordé le sujet de la féminité et voici un extrait de ce qu’elle nous a répondu:
 
« Aujourd’hui me regarder est insupportable. Beaucoup de sentiments et d’émotion se bousculent en moi: la colère, le désarroi, la honte,le dégoût, etc…
Me regarder dans un miroir est une vraie source de douleur. Je ne me reconnais plus, mon visage et mon corps ont changé: je me sens déformée.
Avant j’étais très coquette, actuellement je n’ai plus l’impression d’être sexy.
Je ne me sens plus regarder. Le port du préservatif, m’aurait sûrement sauvée… »

 

 
Elle nous explique aussi, que personne de son entourage est au courant de son état.
Ayant peur du « quand diras t’on », du regard des autres, de l’abandon de la famille, elle préfère garder son secret afin d’éviter de s’exposer et encore moins d’exposer ses 
enfants.
La seule arme que Marieme a contre cette maladie, est la bonne observance de son traitement.
 Elle a donc un traitement anti-rétroviral puissant, qui lui entraîne plusieurs effets indésirables (notamment nausées, vomissements, diarrhées, etc..). Elle supporte tous ces incommodités, car c’est le seul moyen qui peut lui permettre de vivre plus longtemps (et pouvoir avoir la chance de voir grandir ses enfants).




Mesdames, lors d’une nouvelle rencontre, ne restez pas scotché sur votre bellâtre: PROTEGEZ-VOUS!!!
 
 S’il se déchire pendant un rapport:
N’exposons pas les personnes que nous aimons plus que tout (et évitons de nous exposer aussi, surtout si nous nous aimons un minimum). 
Quand on se sent prêt à retirer le préservatif, au sein de son couple: rien de plus mignon que d’aller se faire dépister en amoureux. Encore plus, quand vous savez que vous avez eu un comportement à risque! Effectivement, ce moment à deux (qui sera différent de tous les autres), sera dans un premier temps une bonne source de stress.
Mais comme dit Mlle Bax:
 «  Pour moi, ce dépistage a ponctué tout le reste de mon histoire! Jeune et insouciante, je ne m’étais jamais réellement souciée du VIH. Quand nous avons décidé de dépasser le stade des bisous, nous avons pris la décision de faire ce dépistage ensemble. Nous nous rassurions un maximum, mais nous étions peu fiers! 
Résultats reçus, nous étions soulagés et avons compris que ce moment avait été vécu par chacun, comme l’une des plus belles preuves d’amour et de respect que nous pouvions nous faire ».


Il existe des centres et des plannings familiaux dans toutes les villes .
Dans la vie, nous sommes sujettes à rencontrer des hauts et des bas. Malheureusement
 l’ infidélité peut aussi en faire partie. 
Donc nous ne vous le dirons jamais assez: Soyez prévenantes!!!
 
Cette maladie fait des ravages en France et dans nos pays d’ Afrique. Souvent très peu connue et très crainte, on n’en parle pas! On préfère l’ignorer…
 
Cela n’arrive pas qu’aux autres …..

 SORTEZ COUVERTES !!
 

 


Bisous.
 
Bax&Glory.
 

 

 

 

 

 

Un commentaire sur « LE VIH AU FEMININ »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s