WonderMom N°19


« Le bonheur en partant a dit qu’il reviendrait »

Jacques PREVERT.

Coucou mes chéries,

J’espère que vous allez toutes bien, que vos familles respectives et que toutes les personnes que vous chérissez se portent tout aussi bien! Vous n’allez pas me contredire, quand je dis qu’être une femme n’est pas une mince affaire! Nous passons par de nombreuses phases, pour nous construire! Et malheureusement les chemins que nous empruntons sont parfois  extrêmement sinueux! Je reste persuadée que pour être une maman épanouie et bien dans ses baskets, il faut avoir vécu ce rendez-vous avec soi-même!! Rendez-vous avec soi-même qui n’est pas forcément si simple qu’on le croit! C’est peut-être même le rendez-vous le plus stressant que l’on vit! Se retrouver face à ses rêves, ses envies, ses peurs ses craintes ses illusions ou désillusions! Faire le bilan de ce que l’on a fait, dit ou vécu jusqu’à aujourd’hui et surtout apprendre à se pardonner! Parce que se pardonner est important pour avancer, et beaucoup d’entre nous avons dû mal à le faire avec elle-même! Nous le devons pourtant, parce que d’autant plus lorsque nous sommes mamans, nos enfants attendent et comptent énormément sur nous, nos maris ou conjoints. Je ne parle pas des responsabilités professionelles pour certaines d’entres nous aussi! Bref, nous avons pris cette habitude de nous mettre très souvent au second plan nous oubliant même parfois….

Nous avons tout faux!!! Aimons-nous mes chéries, et sincèrement apprenons à nous pardonner quand il le faut! C’est vraiment très important pour notre construction personnelle!!!

12573120_10208677916654434_4061146309032616964_n

Instagram me permet de rencontrer des pépites… De sacrées pépites même!! Comme beaucoup le savent, nous avons commencé à deux cette aventure. Pour des raisons personnelles, Gloria a décidé d’arrêter de bloguer. Je suis donc seule sur NotJustMom et je ne vous cache pas, que je me suis demandée si je devais continuer ou pas! L’espace d’un instant, je me suis vue vous faire mes adieux! Mais je n’ai pas aimé ce que je voyais, parce que tout simplement je ne voulais pas arrêter ! Je vous parle et écris des articles, parce que j’aime ça! Rencontrer des femmes, comme moi, maman ou pas, se donnant la chance de toucher leur rêve du bout des doigts pour certaines ou de le vivre pleinement, j’aime ça! NotJustMom est devenu un vrai médium pour moi, et de voir que ces femmes me font confiance pour me livrer un bout de leur jardin secret me touche! Recevoir des messages motivants ou plein d’affection dd votre part me touche! J’ai commencé cette histoire avec vous de façon sincère et je compte bien la continuer! Rien ne m’arrêtera!!

Aujourd’hui, la femme que je vais vous présenter me conforte dans le fait, que nous les femmes nous sommes de vraies forces de la nature!

414901_377713835592900_1307948930_o

Ma nouvelle WonderMom m’a émue aux larmes. Son histoire en aidera plus d’une. Elle m’a permis de relativiser sur ce que je considérais, avant que je lise  ses réponses, comme mes problèmes du jour! C’est une belle personne, et je sais qu’elle va vous plaire! 

À travers son témoignage, nous évoquerons le cauchemar de tout parent, perdre son enfant! Vous en écrire des tonnes à ce sujet, je ne le ferais pas! Je trouve cela indécent! Je préfère donc vous laisser en compagnie de cette Super Woman et de sa superbe family. Et dernière chose, je vous invite à vous abonner à ses réseaux sociaux! 

Je vous embrasse.

_____________________________
PRÉSENTE-TOI
______________________________________

img_5810Je suis Anouchka, j’ai 35 ans, je suis Maman de 4 enfants, Liam 10ans, Vadim 8ans, Roman qui aurait eu 4ans cette année et Romy 2ans.

14601115_1389355754428698_5431023620644764534_n

13391466_1287608514603423_3111206525923953086_oJe suis styliste et créatrice de vêtements et je tiens un kids concept store en ligne. J’adore chiner dans les brocantes le dimanche matin aux aurores, j’aime et je pratique énormément les travaux manuels avec mes enfants depuis qu’ils sont tous petits.

•Peux-tu nous parler de ta famille?

img_5815Avec mon Amoureux, nous allons fêter nos 20ans de couple en 2017, nous avons eu notre premier enfant pour nos 10 ans. Nous vivons donc avec nos enfants dans les Yvelines, dans un joli village pour notre plus grand bonheur à tous, qui adorons les grands espaces et la nature.

14067793_1340633672634240_3612199673303379492_o

14611001_1415454388485501_11795057900758353_nNous sommes une famille très soudée, tel un clan, nous sommes toujours tous ensembles, à tel point que nous nous sommes organisé un we en amoureux il y a peu, le premier depuis…. 10ans !!!

14441178_1378453618852245_4325024020592011878_n

img_5853

•Comment concilies-tu ta vie pro et tes vies de femme et de maman?

En général cela se passe très bien car j’ai la chance de travailler à la maison, du coup j’assure le back up des enfants. Mes grands sont au collège et école primaire et ma dernière est chez la nounou, de ce fait j’ai de vraies journées pour travailler. Mais le fait de travailler à la maison est à double tranchant, j’ai du mal à m’arrêter… Je bosse beaucoup le soir une fois que les enfants sont couchés.

13116222_1270159909681617_3648457160307766476_o

13124515_1262506483780293_7365600408403111160_n

13007324_1251218574909084_5845537853323957849_nJ’essaies dans la mesure du possible de passer un peu de temps seule avec chacun de mes enfants. Par exemple de temps en temps je vais chercher mon cadet à la cantine pour nous faire un dej en amoureux, ou alors je m’organise une virée shopping avec mon aîné collégien.

fullsizerender-375Avec toute cette tribu, et nos emplois du temps chargés, il faut avouer que nous avons du mal à passer du temps en amoureux.

Nous allons aborder un sujet qui touche de nombreuse femmes: la perte de son enfant…
•Peux-tu nous conter ton histoire?

fullsizerender-371Tout a commencé le 19 octobre 2012, j’étais enceinte de mon troisième petit garçon, et ce jour là alors enceinte de 6mois, j’ai rompu la poche des eaux… J’ai accouché 10 jours plus tard à 27SA. Roman, notre Petit Soldat pesait 850gr au moment de sa naissance. Il a passé 7 semaines en réa néonat, pendant lesquelles sa vie et la notre a été ponctuée de peurs, de sanglots, de rires, de chansons, d’alarmes, d’angoisses, de peaux à peaux, de soins, de bonheur, d’amour, de petits riens, de petites attentions, de plats préparés par les amis, de petits mots de soutien, de présences, de visites de ses frères…

Alors qu’il prenait du poids, que son état était stable et que nous nous étions enfin autorisé à nous projeter, les médecins nous ont appris que Notre Petit Soldat avait des lésions au cerveau, il était atteint d’une IMC (infirmité motrice cérébrale) très sévère. Les médecins nous ont expliqué que si Roman vivait, il serait tétraplégique sous sa forme la plus grave.
Ce jour là, tout s’est effondré… Le sol défilait sous nos pieds sans que nous ne puissions rien y faire… Nous étions avec mon Amoureux complètement démunis…
Dans ces moments là, on a pas le choix, on est parent avant tout, on se dit que l’on va assumer ce handicap, on réfléchit à tout ce par quoi on va devoir passer, on passe des nuits entières sur internet pour s’informer sur cette IMC, sur les progrès de la médecine, on se dit que Notre Petit Soldat va faire mentir tous ces médecins, on se projette de nouveau, mais pas de la même façon…
Mais Roman en a décidé autrement… Le 20 Decembre 2012, alors âgé de 7 semaines, il a contracté une infection au sein du service, la 3eme et dernière infection. Les médecins ont pris la décision en accord avec nous, de ne pas le soigner au risque d’agraver encore son état de santé.
Nous étions à l’hôpital avec lui depuis plusieurs heures lorsqu’il a commencé à faire plusieurs gros malaises. Nous l’avons accompagné dans mes bras jusqu’a son dernier souffle…

•Comment avez-vous vécu ce deuil?

deuil-perinatal-2672213J’ai eu besoin de parler et encore parler. Il fallait que je parle de lui, j’avais l’impression de le faire vivre encore un peu… J’ai eu besoin de me soigner moralement et physiquement. Il fallait que je comprenne ce qu’il s’était passé durant cette grossesse, il fallait que je connaisse toutes les raisons de cet accident. Le deuil est un long chemin que nous avons parcouru en famille. Cela n’a pas toujours été simple de vivre avec cette colère, cette incompréhension, mais j’ai rapidement expliqué aux enfants qu’il ne servait à rien de se poser la question : Pourquoi ? Cette question rend fou et cela ne nous fait pas avancer… Même si cela a été très difficile, j’ai accepté… J’ai accepté car je sais que dans ce drame j’ai eu une chance immense, nous avons eu une chance immense, celle de le connaître, de le toucher, de lui chanter des berceuses durant 7 semaines, et lui a reçu tout notre Amour.

12189897_1011603912205241_2623898554247721448_n

•Quelles ont été les réactions de votre entourage? Avez vous reçu le soutien que vous attendiez?

Une vague d’Amour a submergé notre vie ! Quand j’y pense, j’ai encore du mal à y croire… Tous ces messages de soutien, toutes ces attentions, ces présences, ces visites, ces coups de fil… Tellement d’Amour, beaucoup de courage aussi de la part de tous nos amis et familles.

fullsizerender-378
Je crois que dans ces moments on ne s’attend à pas grand chose, on s’engouffre dans une bulle noire, comme je l’appelle, et on essaie juste de survivre…Tout ce qui arrive à nous, nous le percevons comme un trésor.

•Comment vit-on une nouvelle grossesse quand on a perdu un bébé?

Il faut l’avouer, on ne vit pas cette nouvelle grossesse sereinement, Il faut se faire aider. D’un point de vu medical, avec un suivi drastique bien entendu, j’ai eu des échos de col tous les 15 jours, des piqûres de progestérone toutes les semaines, sans parler des prises de sang et autres examens en tous genres. J’ai également ressenti le besoin de me faire suivre tout comme je l’avais fait pour mes grossesses précédentes par une medecine douce.

fullsizerender-381Pour cette dernière grossesse, j’ai eu recours à un acupuncteur qui a été un réel trésor pour moi durant ces moments de stress.
J’ai connu des moments d’épuisement, de stress intense, mais je n’ai jamais culpabilisé, je n’ai jamais ressenti de la trahison vis a vis de Roman. Ce bébé dont je ne connaissais pas le sexe avait sa place et par dessus tout j’étais heureuse de le porter comme je l’ai été à chacune de mes grossesses.
Tout au long de cette grossesse j’ai préservé mon bébé, ma santé mentale et physique n’avait rien à voir avec lui, je lui ai expliqué inconsciemment que tout allait bien pour lui.

•Faire un autre enfant participe-t-il positivement au processus de deuil?

Clairement, je pense que si je n’avais pas cheminé dans ce deuil, Romy ne serait jamais arrivée parmis nous.

fullsizerender-379
Ce bébé est venue panser nos blessures à tous. Comme il est écrit sur son faire part « Dans nos songes Roman nous sourit, Romy a refleuri notre vie ».

fullsizerender-377

fullsizerender-380

fullsizerender-382

•Comment le couple et la famille se reconstruisent-il après un tel événement?

Nous avons toujours beaucoup discuté au sein de notre famille, nous n’avons jamais eu de tabou, ni même de souci à en parler avec l’extérieur, encore aujoud’hui, les enfants me parlent très souvent de Roman et le considèrent comme le 4eme enfant de la famille.

fullsizerender-383

SAMSUNG CAMERA PICTURES
Nous avons eu des hauts et des bas bien entendu.

13321756_1278935462137395_8077317029578414376_n
Au niveau du couple, nous avons rapidement eu conscience que nous ne vivrons pas ce deuil de la même manière ni au même moment, nous l’avons pris comme une force, c’est en effet ce qui nous a permis d’être là l’un pour l’autre aux moments les plus difficiles.

pensees-chicane
Je sens bien que mes grands sont teintés de tout ceci et qu’ils ont grandi plus rapidement que prévu, en effet, mon aîné est très souvent ému en regardant sa petite soeur jouer, il me répète souvent « Tu te rends compte Maman, on a un bébé… »

image-jpeg-5c9eb72adcbb-1

fullsizerender-373

13669186_1313250675372540_2833957112235506764_n

•Quel message pourrais-tu faire passer aux personnes qui vivent la douleur du deuil (périnatal)?

« Le bonheur en partant a dit qu’il reviendrait »…

14962755_1424909140873359_6520639044336768973_n

Cette citation de Jacques PREVERT m’a été adressée peu de temps après le décès de Roman. Cette personne, que je ne remercierai jamais assez d’avoir eu le courage de me l’envoyer, a été d’une bienveillance infinie…

13754223_1317140981650176_6417540333266404997_n

Dans une telle situation, il n’y a aucune règle, que l’on ai deja un enfant ou non, on compose comme on peut, avec ce que l’on a. Il ne faut surtout pas culbabiliser, certaines personnes ressentent le besoin de sombrer pour aller mieux ensuite, d’autres veulent avancer à tout prix, mais je crois que dans tous les cas, la vie de parents endeuillés n’est plus jamais la même, mais je peux certifier que même si elle est différente, elle n’est pas moins belle.

14993431_1422514561112817_1687474713178909336_n

Retrouvez Anouchka ici, et encore là.

NotJustMom.

2 commentaires sur « WonderMom N°19 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s