#MomTalk n°4


« Le devoir de mère ne s’arrête pas avec l’accouchement,  ni avec l’allaitement, ni avec le mariage… Non l’obligation de la vraie mère continue tant qu’elle est vivante! »

Amadou KOUROUMA.

Coucou mes bibiches,

207412_1035413254698_8354_n

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler des petits maux, qui m’ont tourmenté durant ma petite vie de femme enceinte!! Sur la photo du dessus, j’avais 26ans, et je venais d’apprendre que j’attendais un bébé.Ce fut le plus grand séisme de ma vie!! J’allais devenir MAMAN!!!!!

15253386_1176654115782892_4880795757021288222_n

Ne l’étant pas actuellement, je pense avoir tout le recul nécessaire pour vous parler sans tabou, de mon ressenti sur certains points! Recul que je  n’avais pas enceinte, faute à mes hormones sûrement… 

Bref, je veux que l’on parle de l’allaitement…

allaitement

Dieu seul sait que lors de mon premier accouchement, allaiter ma fille ou pas, a été la grande question!!! Je vous explique pourquoi!

Tout commence en Octobre 2000! Très complexée par ma poitrine à l’époque, m’interdisant de porter tel ou tel vêtement de peur que tous les yeux soient rivés sur celle-ci, mon père décide de me payer ma seule et unique opération réparatrice! Il voyait bien que cela impactait sur mon rapport avec les autres. Je n’avais que très peu confiance en moi, je me dépréciais et il avait du mal à le supporter!! Le regard des garçons sur moi, était insupportable! Encore plus quand celui-ci se posait sur ma poitrine.

Je me suis donc délestée de cette poitrine trop généreuse qui me complexait, il faut bien l’avouer! Et je ne remercierai jamais assez mon papa, qui s’en le savoir m’a permis de donner naissance à la Babeth que je suis aujourd’hui…

 Si vous êtes maman, vous ne devez plus supporter d’entendre cette chanson qui a envahit nos maisons à toutes!! Et pourtant, elle se prête totalement à ce que j’ai ressenti!!! J’étais heureuse, enfin libre de ce poids qui me pesait depuis longtemps! Je sentais enfin que je pouvais faire tout ce que je n’avais jamais fais, que je pouvais porter tout ce que je n’avais jamais osé. Bref, je me sentais enfin épanouie!! Ouais c’est ça É.P.A.N.O.U.I.E!!! Mais pourquoi je vous dis tout ça, justement parce que le jour de ma sortie, ma maman a posé une question au chirurgien qui ne m’avait pas traversé l’esprit: « Ma fille pourrait-elle allaiter? »

Ah oui C’EST VRAI ÇA?!?!?!

Le doc répond que oui! Parce que les canaux galactophores n’ont pas été sectionnés. Je n’ai pas cherché à en savoir plus! Surtout qu’à l’époque j’avais 19ans, donc à quoi bon!!! L’allaitement c’est dans très longtemps cette histoire…

Oui sauf que 8 ans après, me voilà à l’hôpital, avec une petite fille à nourrir! Mon bébé à moi, ce petit être qui est sorti de mon corps doit s’alimenter!!! Je veux le meilleur pour elle, mais comment lui donner à manger??? Il est vrai qu’à l’époque les problématique sur les avantages et inconvénients d’un allaitement maternel ou artificiel, je ne calculais pas vraiment… 

Pourtant tout m’est revenue en pleine face, quand Mlle Cece a hurlé de faim pour la toute première fois… C’était l’angoisse! Comment je fais? Quoi, y’a pas d mode d’emploi? Je vais sortir mes gougouttes devant des gens que je ne connais pas alors que je ne montrerais même pas mes gougouttes à des gens que je connais? On va sfoutre de moi? Jsais même pas comment on fait!!

Bref, c’était l’un de mes plus grand moment de solitude et surtout l’une de mes plus grande crise de larmes. 

200212_1012464881003_978_n

« Il faut l’allaiter Babeth, c’est bon pour ses anticorps!! Elle sera bien bien potelée. Elle ne tombera pas malade. TU DOIS!! »

Je ne vous cache pas, que j’ai tenté d’allaiter Cece, sauf que le lait ne sortait pas! Et b…. qu’est ce que ça faisait mal! Apparitions de nouveaux problèmes dont on ne m’avait jamais parlé: les gerçures, les crevasses… La douleur de la succion pour ma part était insoutenable, d’autant plus que ces têtées n’étaient vraiment pas productives. J’ai donc pris la décision d’arrêter l’allaitement, après discussion avec Doudou! Les biberons ont été de suite mis en place et Doudou comme moi partagions des moments uniques avec notre mini-nous!

206494_1048584503971_4561_n

Sauf que le fait que je n’allaite plus dérangeait!! On me faisait culpabiliser indirectement et pour être honnête avec vous, ils y arrivaient! Quand j’évoquais le fait de ne pas supporter, que cela était très désagréable pour moi: on me regardait comme un ovni! C’est naturel me disait-on, sans pour autant prendre en considération ce que moi je voulais à l’époque.  Faut prendre sur toi! Elle va tomber malade , elle va avoir ci, elle va avoir ça!!! Ouais mais bon, je ne vais pas allaiter mon enfant, si je n’arrive pas à m’épanouir en le faisant. Je n’aimais pas ça! Je continuais donc d’allaiter Cece par le bibi, mais je savais très bien que ça ne plaisait pas mon entourage… J’ai culpabilisé pas mal vous savez!!! J’avais l’impression d’être une mauvaise mère… 

205664_1012465881028_7135_n

6 ANS après Salomé arrive!! Et je prends la décision d’opter pour un allaitement mixte! Au cas, où définitivement j’aime pas l’allaitement… Bon déjà, j’ai pris la décision de le faire. Je suis beaucoup plus à l’aise avec le sujet, avec l’acte en lui-même! Je suis préparée au fait que les premières tétées seront sûrement très douloureuses…

images-2

img_0191

Le but de cet article, est d’aider à déculpabiliser les futures mamans qui n’ont pas très envie d’allaiter mais qui vont tenter à cause de la pression imposée par des gens que cela ne concernent pas !! On a aussi tenté de me faire changer d’avis, mais j’étais sûre et certaine de ma décision, et je leur ai bien fait comprendre. Même si cela a été très compliqué par la suite.

donner-biberon-bebe

Attention, je ne dis pas que l’allaitement maternel est mauvais, qu’il ne faut pas le faire! Je pense juste que la décision vous revient. Faites ce qui vous fera du bien à vous dans un premier temps! Pour être honnête,  je ne remettrais jamais en cause les vertus de l’allaitement qui sont indéniables! L’allaitement maternel et celui artificiel n’offrent pas les mêmes avantages et présentent souvent des inconvénients bien différents.

Exemples:

  • L’allaitement au sein permet de nourrir votre bébé en créant avec lui un contact charnel et émotionnel qui vous comble d’un réel plaisir, doublé de fortes sensations. A contrario le biberon, reste un matériel qui amoindrit la teneur du contact mère-enfant.

15171264_1160356300746007_7626282255099748877_n

  • Vu sous un autre angle, le biberon permet d’élargir le champ de contact du bébé avec ses parents. L’heureux papa peut également participer à ce moment unique avec bébé. Ce qui n’est pas le cas lorsque la maman fait le choix de l’allaitement maternel, surtout exclusif.

88e560b9cb1117a52d674675eaaed640

img_0167

Tout cela pour vous dire, beaucoup de femmes n’allaitant pas, sont pointées du doigt et cela je ne l’accepte pas.. Nous n’avons pas à nous jeter la pierre et croire que notre choix ou notre vision des choses est « le chemin de la vérité ». La décision revient aux parents, parce que oui est important dans discuter à deux. De comprendre le positionnement de l’autre face à ce sujet. Se sentir soutenue par sa moitié est primordiale! Comme vous le savez, pour moi la communication est la base et la clé pour résoudre un grand nombre de problématiques! Donc mes bibiches, ne craignez pas d’aborder le sujet avec votre amoureux(se), car c’est de votre corps qu’il s’agit et surtout de votre moral qu’il s’agit!

« Une maman ça fait ce que ça peut, ça ne peut pas tout faire, mais ça fait de son mieux!!! »

L’allaitement, quand il est consenti par la maman, est un vrai moment de plaisir et d’osmose quand tout se passe au mieux! Si vous n’en éprouvez pas l’envie, ne vous forcez pas! Vous ne serez pas une sous-femme ou une sous-maman pour autant…

Vous devez faire ce qu’il vous plaît, vous êtes seules maîtresses de vos corps et de vos envies. Quelque soit la cause que vous défendez, la team des allaitantes ou celles des non-allaitantes… Mettons fin à toutes ces frustration et jugements. Faisons ce qui est bon pour nous et ce qui nous fait du bien au moral, tout en apportant le meilleur à nos minis-nous!

J’aimerais avoir vos expériences sur le sujet! Alors n’hésitez pas à me laisser un commentaires mes chéries…

13627193_1054525331329105_1078217801100690719_n

Jvous XOXO bien fort…

Notjustmom.

2 commentaires sur « #MomTalk n°4 »

  1. J’ai accouché le 1er novembre dernier d’une petite Ava. Hélas elle est née à 34SA. J’avais perdu les eaux a 28SA et ai tenu jusqu’à 34. J’ai fini par être déclenchée ayant contractée des bactéries. Ma fille est partie tout de suite en néonatologie où elle est restée deux semaines. Étant petite et dans le souci de ne pas l’épuiser est a été nourri au biberon avec mon lait. Ma fille a 7 semaines aujourd’hui et est devenue trop « paresseuse » pour se nourrir directement au sein. Je continue donc de tirer mon lait. Mes seins n’étant pas correctement stimulées (le tire lait n’est pas aussi efficace que la succion d’un bébé) je n’ai pas autant de lait que je voudrais. Il a donc fallu me résoudre à passer à l’allaitement mixte. Grosse déception pour mon mari. Il ne pense pas à mal mais ne se rend pas compte de l’angoisse que cela représente pour moi. Sans compter le temps que je passe avec ma pompe. Et pareil, j’ai dans mon entourage ces personnes qui se permettent de donner des conseils : Force-la, stimule tes seins plus souvent, c’est bon pour elle….comme si je n’étais pas assez fatiguée. Comme si je ne stressais déjà pas assez. Et puis c’est pas l’envie qui me manque c’est juste que mon corps ne suit plus et que je n’y peux plus grand chose. Alors oui l’envie de continuer est présente mais est-ce bien productif? Mais mon entourage ne comprendra pas, mon mari sera le premier déçu.

    J'aime

    1. Coucou ma Mylène. Je comprends totalement ce que tu ressens pour avoir ressenti ce même désarroi! Fais ce qui te fais du bien ma belle et surtout ce que tu estimes bon pour toi et ton enfant! Ne culpabilise en rien. Allaiter dans la contrainte n’est ni bon pour toi ainsi que pour l’enfant! Continue à parler de ton ressenti avec ton mari! Il a du mal à accepter cette mixité aujourd’hui!! Mais ne t’inquiètes pas, je suis certaine qu’avec le temps il finira par comprendre! Maintenant, l’avis de l’entourage, zappe-le! Ce qui compte c’est ton mari, ta fille et toi! C’est toujours très délicat ces histoires d’allaitement! Chacun y va de son petit avis, sans se soucier que cela peut vexer ou culpabiliser untel ou untel! J’espère que ton mari finira par comprendre que tu as besoin qu’il te soutienne, et que tout comme lui tu ne veux que le meilleur pour Ava. Je te fais plein de bisous et merci pour le partage de ton expérience ici! N’hésite pas à me donner des suites! Bises

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s