Prendre soin de soi, avant de prendre soin des autres…

 

Vous avez été nombreuses à me faire parvenir vos témoignages, quand j’ai parlé à coeur ouvert de la perte récente de l’enfant que je portais… Votre soutien m’est allé droit au coeur… Vos histoires m’ont émues..Tout votre amour m’a permis d’avancer encore plus!

IMG_2282

Parce que chacune nous portons à des moments des fardeaux, qui sont beaucoup trop lourds pour nos épaules. En parler avec son entourage, est souvent très délicat… Nous préférons trop souvent garder pour vous, ce qui nous peine, nous ronge… Ce qui nous fait souffrir… Des fois même au risque de tomber en burn-out pour ne pas utiliser le mot dépression qui est, avouons le, encore très tabou… Parce que souvent associé à la maladie du faible, du riche, voire même à du caprice, nous ne voulons pas subir le jugement, la critique ou l’incompréhension….

Poser  » des mots sur de maux », est ce qui m’a toujours permis d’avancer… Cela me permet de faire le bilan, de graver à jamais et à l’écrit mes pensées…

Aussi solaires , sombres que limpides soient elles, face à une situation compliquée, écrire me permet, si je le souhaite, d’être ensuite lu, sans que l’on ne m’interrompe… Écrire et le partager sera entendu, écouté peut être pas compris! Mais limite je m’en fous/ tant que moi, je me suis fait du bien…

Écrire panse les plaies? Je ne pense pas! Ce que je sais, c’est que grâce à ce médium de vie, je les exorcise, jusqu’à ce que j’arrive à prendre ma respiration, sans qu’elle soit entrecoupée par d’incessants sanglots…

Alors aujourd’hui: ce n’est pas moi, qui vais vous raconter un petit bout de ma vie; mais Mellie…

Mellie qui avait besoin de poser des mots sur ses maux…

—————————————————

« Bonsoir ma Yaya d’amour d’Instagram!

J’adore poser des mots sur mes maux alors te l’entendre le demander…
Avant de commencer, je tiens à souligner le fait que je te trouve très inspirante en tant qu’être humain. On ne s’est jamais rencontrées en vrai (j’espère que ça se fera un jour!), mais te suivre tous les jours à travers tes photos, tes captions, tes vidéos… Tu es humaine, tu le montres et surtout tu l’assumes! Ça fait un bien fou de « côtoyer » des femmes comme toi!

Pour rappel: Je suis tombée enceinte au début de l’année, ça a été à la fois un souhait et une surprise, je ne pensais pas que mon corps se remettrait aussi vite d’années de prise de pilule ininterrompues!

 Comme quoi, méfions-nous de ce que nous souhaitons…

Aujourd’hui j’en suis à 6 mois de grossesse, ce sera une petite princesse et mon Dieu, CE QUE J’AIME LA SENTIR EN MOI!!! J’en suis à un niveau de bonheur tel que je ne suis pas du tout pressée de la mettre au monde, pour l’instant elle n’appartient qu’à moi, on a notre relation à nous et ça me va parfaitement! Je l’assume: je suis une égoïste de ma grossesse, tant pis pour le papa!
En parlant du papa… Ça fait un peu plus d’un an qu’on est ensemble, ça a été un coup de foudre en ce qui me concerne, j’en étais à une étape de ma vie où je voulais de la stabilité et surtout quelqu’un qui m’aime comme je suis. Il n’y a eu qu’à demander… Un an plus tard donc, il a emménagé chez moi il y a une semaine, et je dois dire que j’ai du mal à le voir envahir MON espace…

Je suis comme les félins, très territoriale, alors je pense pouvoir dire que je suis toujours en état de choc! À sa décharge, il fait tout pour atténuer le changement le plus possible, un vrai gentil! Le fait est que j’ai horreur du changement, et c’est un euphémisme. Je travaille donc sur moi-même depuis quelques jours pour l’accepter en tant de colocataire, n’hésite pas à prier pour moi!

Autrement, quasiment toute mon attention est focalisée sur ce qui me rend heureuse par dessus tout en ce moment: ma fille! J’aime nos petites journées, notre routine, d’autant plus que je suis arrêtée depuis deux semaines parce que selon les médecins elle est en dessous du seuil minimum de croissance, elle devrait être plus grosse et plus grande à ce stade de ma grossesse… Quand on me l’a annoncé j’en ai pleuré, je m’en suis voulu de ne pas avoir été capable de la faire grandir correctement, et puis j’ai eu cette conversation avec ma maman qui m’a assurée que son poids et sa taille n’étaient qu’un détail tant qu’il n’y avait pas de vraie anomalie! Pour la citer: « Si elle est petite, on va la faire grossir, est ce que c’est un problème? »…
Bénies sommes-nous toutes autant que nous sommes d’avoir nos mamans encore en vie!
Depuis cette remarque quasi outrée de la future mamie, j’ai tout remis dans les mains de Dieu et ce que les médecins disent c’est bien, ce qu’Il à prévu pour moi c’est mieux!Je me sens plus sereine et épanouie que jamais, surtout quand la puce me rappelle qu’elle est là, petite ou pas! C’est magique… Je veux la garder dans mon ventre pour toujours!

Sans transition, ma question du moment: est ce que je vais l’aimer quand je vais la voir? Et si elle est différente de ce que j’imagine et que je ne l’aime pas?

Je suis preneuse de tous conseils, remarques, questions… Yaya, n’hésite pas!
Hâte de te lire!

Je t’embrasse!

———————————————-

Merci Mellie de t’être confiée à moi! À nous! Cette peur n’est pas mauvaise! Bien au contraire! On se pose toutes cette question, à un moment de notre grossesse! Mais ne t’inquiète pas! Tu vas découvrir cet amour au combien puissant que tu ne soupçonnes même pas!IMG_0631

Cette enfant est la consécration de votre amour! Le meilleur de vous deux! Tu seras une super maman, parfaitement imparfaite, comme nous toute ici bas…

Processed with VSCO with c1 preset

Avec toute ma tendresse…

Mom Talk

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s