Esther…

Esther…

COMME JE TE VOIS…

N°1

Il y a un an! Un an que bientôt, elle m’a reçu chez elle pour visiter son appartement oufissime en plein coeur de Choisy le Roi!

Esther, c’est cette femme de 38 ans, au style aussi affirmé que son caractère!

Esther, c’est cette femme qui aime la vie, c’est cette femme qui aime les gens mais qui ne supporte pas la bêtise, la crédulité! Esther, c’est cette femme qui aime sa soeur et ses neveux plus que tout!

C’est grâce à instagram, que j’ai découvert son univers, ses looks à la hauteur de sa plume, son authenticité et son coté décalé! Un jour, elle poste une photo d’un objet vintage que seule une passionnée de déco aurait pu poster. J’ai su à ce moment précis, que je commencerais par elle!

Esther est donc la première invitée de ma rubrique « Comme je te vois » .

Vous connaissez mon goût pour la déco, l’esthétisme et le design! En cette période de confinement, en cette période de pandémie qui chaque jour éteint la lumière de nombreux foyers dans le monde entier, j’ai ressenti l’envie de remettre de la joie, de la gaieté, du beau dans ma tête, sur mon blog et sur mes réseaux! Je me suis longtemps demandée pourquoi je mettais du temps à poster cet article! Clairement le syndrome de l’imposteur, comme toujours! Sauf qu’après avoir fermé les yeux de beaucoup, d’avoir essuyé de nombreuses larmes et panser de nombreux coeurs: je ne veux plus perdre de temps à me poser des questions bidons! Je ne veux plus mener certains combats bidon! L’écriture, la déco, la photo, la mode, les femmes, manger, ma famille et réalise de mini reportages: voila ce qui va inonder ce blog en cette année 2020.

Bienvenue chez ESTHER

Esther est la fondatrice du blog “ACID GIRL”.

Elle a gentiment répondu à ma proposition, en m’invitant à découvrir son intérieur, par une fraîche journée ensoleillée du mois d’Avril 2019.

Quelle est la première chose que tu fais le matin Esther?

La première chose que je fais le matin, après le câlin au chat: c’est Instagram. J’ai honte, je devrais plutôt faire des abdos ou un truc comme ça, mais j’aime bien regarder les stories!

Ta tenue quand tu n’as aucune inspiration?

Quand je n’ai aucune inspiration, j’ai ma tenue signature. J’en ai deux d’ailleurs, soit le combo pull oversize sur une robe et bien souvent un jeans en dessous soit le sweat XXL sur le t.shirt encore plus XXL et le pantalon trois fois trop grand. 

Ta prochaine pièce déco?

 Ma prochaine pièce déco sera l’achat d’une colonne de douche dorée ou cuivre. Je galère depuis près de 2 ans à trouver la pièce parfaite qui irait dans ma salle de bain. 

Le meilleur compliment que l’on puisse te faire?

J’aime entendre que je suis drôle et que j’arrive à faire rire les gens.

Esther est une passionnée de vintage! Que ce soit au niveau de son dressing comme au niveau de la déco, son gout est pointu! Cet appartement, elle l’a acheté et a réfléchit seule à son agencement! Il est aussi atypique qu’elle…

Cet appartement lumineux s’adapte totalement aux besoins de notre déco addict du jour! On se sent vraiment bien chez elle! Sa personnalité est présente dans chaque pièce.

Esther a décidé de parfaire sa décoration de ces petits riens, qui font toute la différence! Ceux-ci lui ont permis, au delà de travaux plus conséquents, de se sentir pleinement chez elle, car choisis avec soin… Elle a décidé de créer un intérieur qui lui ressemble, histoire d’écrire sereinement le premier chapitre de sa nouvelle vie…

Un adjectif pour te qualifier?

J’hésite entre deux adjectifs pour me définir. Altruiste et empathique… Mon coeur balance.

Bienvenue dans sa chambre…

L’harmonie est le mot d’ordre dans cet appartement. Quand on passe d’une pièce à une autre, on a l’impression que l’on nous conte une histoire… S’il fallait que je décrive son intérieur en 3 mots, je dirais:

coloré, vintage et atypique.

Beaucoup pensent que de faire un copié collé d’une ambiance proposé dans un magasin de décoration, apportera cachet et charisme à leur intérieur! Alors que c’est justement l’erreur à ne pas faire! Il faut faire preuve d’imagination pour se créer un intérieur à son image.

Esther est une femme libre.. Son style, ses envolées calligraphiées… Tout me confortait dans l’idée que son intérieur ne pouvait être qu’à son image… Et bien, dès l’arrivée dans cette petite cour arborée et fleurie, j’ai su que je ne m’étais pas trompée… Esther est visual merchandiser de profession et les spots lumineux qui habillent certains de ses murs, me le rappelle..

Elle aime lire, et dévore autant que possible toutes les autobiographies qui lui tombent dans les mains! Les mots, l’écriture et la lecture la passionnent. Et rien que pour ces trois passions qui nous sont communes, je l’affectionne particulièrement.

On n’en voit pas deux des intérieurs pareils! Tout s’entremêle ici: rajouté à ceci l’amour pour les plantes, l’amour pour le meuble chiné… On comprend très vite, en arpentant chaque recoin de ce superbe duplex, que derrière ce côté femme qui assure, Esther a gardé son âme d’enfant.. Elle me touche… Beaucoup même… 

Bon visionnaire et très bientôt!

Pensée Matinale…

Pensée Matinale…

Je veux juste être moi-même et c’est un énorme travail de s’accepter.

Le réveil sonne..

Il est 5:33… Ne me demandez pas pourquoi! J’avais pas envie de mettre le conventionnel 5:30! Histoire d’avoir le contrôle sur ce temps… On va dire que c’est ça! Il sonne et je ne l’éteindrais pas… La flemme! William ne l’entend pas! Je vais faire de même…

Je suis réveillée, mais je n’ouvrirai pas mes yeux! Je préfère me perdre dans mes pensées… Je parle un peu avec Dieu.. En insistant bien sur le fait que je veux qu’il m’inonde de son courage… Parce que j’ai peur de ne pas gérer aujourd’hui! Peur de ne pas être capable de faire ce que je dois faire! À travers mes paupières fermées, je devine qu’il fait jour mais que le soleil n’est pas encore au rdv… Le rappel de ce fucking Iphone reprend du service… William dort toujours paisiblement, pendant que je suis tourmentée par mes pensées… Une feuille, un stylo… Non mon ordi et c’est parti… Écrire, voilà ce qu’il me faut: ÉCRIRE… La seule chose, qui me permette d’exorciser toutes ces angoisses qui me bousculent, au point de me torturer l’esprit pour certaines! À l’instar des RS, j’aspire au carnet , au stylo, à mes doigts, aux claviers. Je me recentre sur mon propre cheminement de vie, pour toucher l’essentiel du bout des doigts. Pour saisir l’essentiel, à pleines mains. Vivre heureuse et me satisfaire de ce que j’ai, de ceux qui m’entourent, de l’association de mon physique à mon psychologique! Aujourd’hui je n’ai plus rien à te prouver ma communauté chérie, mais à moi encore tant…. Même si je t’aime beaucoup, ton avis sur mes choix, tes décisions n’ont plus de conséquences sur ma vie! J’ai grandi, ou plutôt j’ai mûri! Oui proche de la quarantaine, les soucis de beaucoup ne sont plus les miens aujourd’hui.

-Vivre de réelles galères financières, que l’on estime insurmontable, jusqu’à ce que le ciel s’éclaircisse ☑️.

Parce que oui, on ne parle que très peu de nos finances. De la façon, dont on doit épargner, dépenser! On ne parle que très peu des dérives financières, que vivent certaines femmes, pour ne parler que d’elles! Combien de messages j’ai reçu de femmes au bord du gouffre, car elles dépensaient sans compter, sans limite! Au point de mettre toute leur famille en danger! Au point de se sentir merdique… Ce n’est un secret pour personne, parler d’argent, est un sujet tabou en France! Cependant j’estime qu’il est vraiment important d’échanger sur ce sujet, pour nous entraider mais surtout pour éléver nos enfants dans la démystification de celui-ci.

-Être célibataire, à croire que l’amour n’est pas pour moi ☑️.

Être mariée à son meilleur ami et traverser ces étapes cools et moins cools de la vie ☑️.

Avoir des enfants et se demander ce qu’était la vie avant leur arrivée ☑️

Faire des fausses couches et se demander des nuits durant à quel moment on a deconné ☑️.

-Se sentir aimer aussi fort que l’on aime, à ne vouloir faire qu’une même chair avec l’autre ☑️.

Aimer à sens unique et vivre une relation toxique, j’ai donné aussi! Même pleuré beaucoup beaucoup. On est d’accord qu’à ce niveau: l’amour et le respect pour soi sont enfermés dans un coffre et la clé jetée dans la cuvette des W.C… #Damn.☑️

-Être à l’ouest professionnellement tout autant qu’être épanouie ☑️.

-Se sentir lamentablement trahie ou vivre des amitiés sincères et fusionnelles. ☑️

-Se pourrir littéralement autant que ne faire qu’un avec sa famille ☑️.

Pourtant, il y a un point sur lequel je combats chaque jour! Et dont chaque petite victoire est célébrée! Ce combat est l’amour que je me porte.. Je prône cet amour que nous devons nous porter, car c’est essentiel pour que nous soyons en accord avec nous-mêmes!  Pourtant, je sais que ce n’est pas facile!

Et je serais une menteuse ici, si je te disais que tous les jours je me kiffe sans variation aucune! J’apprends comme toi, seule ou avec toi chère communauté, à être beaucoup plus tolérante à mon égard! J’apprends à faire de mes défauts des atouts! Certains jours j’y arrive! Et d’autres, un peu moins! Je connais la démarche à suivre, les mots à prononcer pour les autres, tout autant que pour moi! Mais à certains moments,il m’est difficile de mettre en pratique ces conseils de vie pour ma petite personne! Je peux être ma meilleure amie comme ma pire ennemie! Personne n’est plus dure que moi avec moi! Je ne suis pas tendre avec moi quand je ne vais pas au bout des choses… Je ne suis pas tendre avec moi, quand la procrastination devient mon ombre, et que je peine à m’en défaire! En toute honnêteté, je me soigne! Grâce à ma bible dans un premier temps.. Mais aussi grâce aux paroles de mon entourage qui est ultra bienveillant, grâce aux livres que je lis… Grâce à certains comptes insta… 

Je me suis fais violence dernièrement! Tu sais ce jour où l’on décide de sortir de cette zone de confort dans laquelle on se plaît tant… J’ai quitté mon havre de paix, pour me confronter à une toute autre réalité! Ma réalité vraie…

Et bien sachez que je suis en plein dedans! Ça secoue pas mal, les turbulences sont quelquefois fort violentes: mais je tiens le choc! Je suis debout et je tiens le bon bout… Sérieusement, je travaille très fort pour que mes écrits soient cohérents avec celle que je suis! Je ne peux vous prôner ici un lifestyle qui n’est pas le mien! Je reste égale et authentique à moi-même! Le fake je laisse ça à aux marchands de rêves, ou de mythos…

Le blogging me permet d’apprivoiser mes flagrants délits d’auto-jugement ? Mes flagrants délits de « petites phrases assassines », comme je les appelle. Celles qui viennent me rappeler combien je suis nulle, combien je ne suis pas à la hauteur… Bloguer m’a appris à ne plus commencer mes phrases par : Excuse-moi! Comme si je n’avais pas le droit, ou comme si ce que j’avais à dire était forcément contrariant ou désagréable à entendre. Je me rappelle de Danielle, qui un jour m’a dit, lors d’un Dear Mama: Pourquoi dis-tu que tu as un petit blog? Pourquoi minimises-tu la communauté que tu as? Pourquoi minimises-tu ta légitimité en tant que blogueuse? Madame mon amie avait tapé vraiment très juste!

À ce moment précis, j’ai réalisé que ces phrases dévastatrices étaient devenues une forme de rengaine intérieure. Elles se manifestaient à moi sous forme de pensées, ou de dialogues intérieurs. 

Mais d’où viennent ces petites phrases ? Et pourquoi ont-elles la peau si dure ?

Aujourd’hui j’ai compris et réalisé qu’elles sont bien souvent les traces de ce que nous avons entendu quand nous étions enfants ou perçu de la part de nos parents… Traces que nous avons intériorisé, jusqu’à parfois même les incarner parfaitement bien, ces soi-disant « défauts ».

Ces petites phrases sont parfois amplifiées par une recherche de perfection à laquelle se comparent beaucoup de femmes .

Ce poids je n’en voulais plus! J’ai dû m’observer pour comprendre le mécanisme caché derrière ses phrases dont j’inondais mon esprit. Je n’avais pas le choix que de faire ce premier pas vers moi-même. Ce pas important, qui me permettrait d’avancer … Enfin! M’observer pour de vrai, me comprendre enfin, comme je procède avec Ceryse et Salomé en fait, lorsque je veux les aider à avancer. Oui, l’idée n’est pas tant de changer, mais de vivre mieux avec qui on est !

Voilà ce que j’ai envie de te dire, à toi qui te juge en permanence, comme moi je me suis jugée :

Quand tu te prends en flagrant délit d’auto-jugement, et que tu crois que tu ne sortiras jamais du fond de ce puits, pense à moi ou à une très bonne amie ! 

Oui, pense à ce qu’elle te dirait si je/elle t’entendait parler de toi ainsi ?

Parce qu’aussi longtemps que ces paroles aient été intégrées en toi, il n’est jamais trop tard pour les « déprogrammer » !

Tu as toutes les cartes en main… À toi de voir…

Dernière confession: Je rêve secrètement de ce jour où nous pourrons enfin communier ensemble chère communauté, autour de sujets abordant notre féminité, telle que nous la vivons, ainsi que notre sexualité, notre maternité, notre vie professionnelle, et surtout cet amour pour soi qui est la clé de tout… J’y travaille fort fort fort! Tu ne seras pas déçue.

Crois moi!!

Avec tout mon amour…