Tout paraît si simple entre vous?!

Tout paraît si simple entre vous?!

Ah ouais, c’est ce que tu crois ?

Désolé, mais je n’ai pu m’empêcher de rire à gorge déployée quand j’ai lu cela hier matin… Pour laisser place à de la peine.

Alors toi, tu n’as jamais assisté aux différents films de guerre qui ont été tournés chez moi depuis qu’on est en couple. On y trouve tous les ingrédients de la parfaite production hollywoodienne :

  • Un scénario tellement bien écrit, qu’il te tient suffisamment en haleine pour que tu ne saches jamais vraiment qui est le gentil et qui est la méchante (enfin cela dépend de là où tu te places).
  • De l’action, avec des portes de chambres et de placards qui claquent et moi qui boude toute la nuit pour lui montrer ma rage! Parce que lui, ne boude quasi jamais la nuit.. (Comment fait-il justement? Un jour, je percerais son secret…)
  • Ou des hurlements tellement terrifiants, semblables à des animaux que l’on égorgerait en plein milieu de notre salon.

Ouais ma petite dame!! Et ce n’est pas fini!

Passons aux quelques effets spéciaux: surtout au moment précis où les invités ont à peine franchi les portes du portail… Ravaler sa salive, afficher un sourire niais, faire comme-ci tout se passe bien dans le meilleur des mondes, sortir ses meilleurs sujets de conversation, se parler l’un et l’autre alors que nous n’avons qu’une envie, nous bondir dessus! Mettre sa colère au frais dans un gros tupperware qui a du mal à se refermer, le tout à réchauffer gaiement au micro-ondes dès que les mêmes invités auront enfin quitté les lieux pour nous laisser nous régler en paix.

Et puis comme dans toute superbe production, des bonnes vieilles intrigues, des non-dits, des ramifications familiales, bref : le mix parfait pour un bon gros merdier (et je reste polie).

Pourquoi je te raconte tout ça ?

Pour te faire comprendre qu’être celle qui va toujours bien, à qui tout sourit, ça n’est pas le beau rôle à tous les coups. Oui, j’ai une vie que j’aime, un travail qui me passionne et je fais tout plein de rencontres les unes plus cools que les autres! Oui, je trouve que j’ai un homme d’exception, parce qu’il m’aime telle que je suis! Qui n’a pas peur de me donner des ailes et qui, n’a aucun problème pour “s’exprimer”. Mais tu vois, si je te raconte tout ça, c’est aussi pour t’emmener un peu dans les coulisses, sans vraiment te dévoiler mon jardin secret, mais t’en montrer juste assez pour que tu voies que non, vraiment, l’herbe n’est pas plus verte chez les autres.

L’herbe est très souvent bien cramée chez les voisins aussi, y compris ceux que tu envies parce que, eux, ils se font des week-ends en amoureux 58 fois dans l’année. Ne te fie pas entièrement à ce que tu voies, ou dirais-je plutôt: à ce que tu imagines..

Non, ce n’est pas plus facile chez les autres…

Je ne sais que trop bien que la vie de couple ne tient trop souvent qu’à un fil.

Alors voilà, mon amoureux et moi, on avance, on apprend, on serre les dents, on sert les poings, on crie, on gueule, on fait des concessions, on médite, on partage nos inspirations et on a aussi des tas de moments  » tronche tellement froissée par la colère ou les larmes » que même une bonne blague ne suffira pas à détendre… Tu sais, ce genre d’instant que tu n’immortaliseras jamais et qui ne sera jamais partagé sur Instagram.

 Comprends donc, qu’un couple, ça ne se compare pas!

Un couple est unique, comme une histoire est unique, et on ne sait jamais ce qui se passe vraiment dans la maison des autres. Personne ne peut savoir ce qui se dit quand la voiture démarre, ce qui se crie quand les invités sont partis, ce qui sort quand personne n’entend (sauf peut-être les enfants).

Et derrière ces masques de couple, peut-être que tu te sens seule, peut-être que tu te sens totalement à l’ouest, alors j’aimerais te dire que c’est normal.

Que tu n’es pas un boulet, que ton partenaire ne l’est pas tant que ça non plus. Le chemin est rocailleux, escarpé, exigeant, larmoyant, difficile quelque fois voire même douloureux. Saches donc qu’il n’est facile pour personne. Chacun est seul face aux scènes de films pas romantiques qui sont tournées dans le secret de nos foyers.

Reconnaître que c’est dur, que c’est dur pour tout le monde et qu’au fond ça fait partie du jeu, c’est souvent le début de la fin de l’angoisse.

Et si tu penses que votre aventure est trop compliquée, dis-toi que les meilleurs films sont basés sur des galères pas possibles.

Votre histoire est comme toi : elle n’a pas besoin d’être parfaite pour être superbe…

Affectueusement.

Pensée Matinale…

Pensée Matinale…

Je veux juste être moi-même et c’est un énorme travail de s’accepter.

Le réveil sonne..

Il est 5:33… Ne me demandez pas pourquoi! J’avais pas envie de mettre le conventionnel 5:30! Histoire d’avoir le contrôle sur ce temps… On va dire que c’est ça! Il sonne et je ne l’éteindrais pas… La flemme! William ne l’entend pas! Je vais faire de même…

Je suis réveillée, mais je n’ouvrirai pas mes yeux! Je préfère me perdre dans mes pensées… Je parle un peu avec Dieu.. En insistant bien sur le fait que je veux qu’il m’inonde de son courage… Parce que j’ai peur de ne pas gérer aujourd’hui! Peur de ne pas être capable de faire ce que je dois faire! À travers mes paupières fermées, je devine qu’il fait jour mais que le soleil n’est pas encore au rdv… Le rappel de ce fucking Iphone reprend du service… William dort toujours paisiblement, pendant que je suis tourmentée par mes pensées… Une feuille, un stylo… Non mon ordi et c’est parti… Écrire, voilà ce qu’il me faut: ÉCRIRE… La seule chose, qui me permette d’exorciser toutes ces angoisses qui me bousculent, au point de me torturer l’esprit pour certaines! À l’instar des RS, j’aspire au carnet , au stylo, à mes doigts, aux claviers. Je me recentre sur mon propre cheminement de vie, pour toucher l’essentiel du bout des doigts. Pour saisir l’essentiel, à pleines mains. Vivre heureuse et me satisfaire de ce que j’ai, de ceux qui m’entourent, de l’association de mon physique à mon psychologique! Aujourd’hui je n’ai plus rien à te prouver ma communauté chérie, mais à moi encore tant…. Même si je t’aime beaucoup, ton avis sur mes choix, tes décisions n’ont plus de conséquences sur ma vie! J’ai grandi, ou plutôt j’ai mûri! Oui proche de la quarantaine, les soucis de beaucoup ne sont plus les miens aujourd’hui.

-Vivre de réelles galères financières, que l’on estime insurmontable, jusqu’à ce que le ciel s’éclaircisse ☑️.

Parce que oui, on ne parle que très peu de nos finances. De la façon, dont on doit épargner, dépenser! On ne parle que très peu des dérives financières, que vivent certaines femmes, pour ne parler que d’elles! Combien de messages j’ai reçu de femmes au bord du gouffre, car elles dépensaient sans compter, sans limite! Au point de mettre toute leur famille en danger! Au point de se sentir merdique… Ce n’est un secret pour personne, parler d’argent, est un sujet tabou en France! Cependant j’estime qu’il est vraiment important d’échanger sur ce sujet, pour nous entraider mais surtout pour éléver nos enfants dans la démystification de celui-ci.

-Être célibataire, à croire que l’amour n’est pas pour moi ☑️.

Être mariée à son meilleur ami et traverser ces étapes cools et moins cools de la vie ☑️.

Avoir des enfants et se demander ce qu’était la vie avant leur arrivée ☑️

Faire des fausses couches et se demander des nuits durant à quel moment on a deconné ☑️.

-Se sentir aimer aussi fort que l’on aime, à ne vouloir faire qu’une même chair avec l’autre ☑️.

Aimer à sens unique et vivre une relation toxique, j’ai donné aussi! Même pleuré beaucoup beaucoup. On est d’accord qu’à ce niveau: l’amour et le respect pour soi sont enfermés dans un coffre et la clé jetée dans la cuvette des W.C… #Damn.☑️

-Être à l’ouest professionnellement tout autant qu’être épanouie ☑️.

-Se sentir lamentablement trahie ou vivre des amitiés sincères et fusionnelles. ☑️

-Se pourrir littéralement autant que ne faire qu’un avec sa famille ☑️.

Pourtant, il y a un point sur lequel je combats chaque jour! Et dont chaque petite victoire est célébrée! Ce combat est l’amour que je me porte.. Je prône cet amour que nous devons nous porter, car c’est essentiel pour que nous soyons en accord avec nous-mêmes!  Pourtant, je sais que ce n’est pas facile!

Et je serais une menteuse ici, si je te disais que tous les jours je me kiffe sans variation aucune! J’apprends comme toi, seule ou avec toi chère communauté, à être beaucoup plus tolérante à mon égard! J’apprends à faire de mes défauts des atouts! Certains jours j’y arrive! Et d’autres, un peu moins! Je connais la démarche à suivre, les mots à prononcer pour les autres, tout autant que pour moi! Mais à certains moments,il m’est difficile de mettre en pratique ces conseils de vie pour ma petite personne! Je peux être ma meilleure amie comme ma pire ennemie! Personne n’est plus dure que moi avec moi! Je ne suis pas tendre avec moi quand je ne vais pas au bout des choses… Je ne suis pas tendre avec moi, quand la procrastination devient mon ombre, et que je peine à m’en défaire! En toute honnêteté, je me soigne! Grâce à ma bible dans un premier temps.. Mais aussi grâce aux paroles de mon entourage qui est ultra bienveillant, grâce aux livres que je lis… Grâce à certains comptes insta… 

Je me suis fais violence dernièrement! Tu sais ce jour où l’on décide de sortir de cette zone de confort dans laquelle on se plaît tant… J’ai quitté mon havre de paix, pour me confronter à une toute autre réalité! Ma réalité vraie…

Et bien sachez que je suis en plein dedans! Ça secoue pas mal, les turbulences sont quelquefois fort violentes: mais je tiens le choc! Je suis debout et je tiens le bon bout… Sérieusement, je travaille très fort pour que mes écrits soient cohérents avec celle que je suis! Je ne peux vous prôner ici un lifestyle qui n’est pas le mien! Je reste égale et authentique à moi-même! Le fake je laisse ça à aux marchands de rêves, ou de mythos…

Le blogging me permet d’apprivoiser mes flagrants délits d’auto-jugement ? Mes flagrants délits de « petites phrases assassines », comme je les appelle. Celles qui viennent me rappeler combien je suis nulle, combien je ne suis pas à la hauteur… Bloguer m’a appris à ne plus commencer mes phrases par : Excuse-moi! Comme si je n’avais pas le droit, ou comme si ce que j’avais à dire était forcément contrariant ou désagréable à entendre. Je me rappelle de Danielle, qui un jour m’a dit, lors d’un Dear Mama: Pourquoi dis-tu que tu as un petit blog? Pourquoi minimises-tu la communauté que tu as? Pourquoi minimises-tu ta légitimité en tant que blogueuse? Madame mon amie avait tapé vraiment très juste!

À ce moment précis, j’ai réalisé que ces phrases dévastatrices étaient devenues une forme de rengaine intérieure. Elles se manifestaient à moi sous forme de pensées, ou de dialogues intérieurs. 

Mais d’où viennent ces petites phrases ? Et pourquoi ont-elles la peau si dure ?

Aujourd’hui j’ai compris et réalisé qu’elles sont bien souvent les traces de ce que nous avons entendu quand nous étions enfants ou perçu de la part de nos parents… Traces que nous avons intériorisé, jusqu’à parfois même les incarner parfaitement bien, ces soi-disant « défauts ».

Ces petites phrases sont parfois amplifiées par une recherche de perfection à laquelle se comparent beaucoup de femmes .

Ce poids je n’en voulais plus! J’ai dû m’observer pour comprendre le mécanisme caché derrière ses phrases dont j’inondais mon esprit. Je n’avais pas le choix que de faire ce premier pas vers moi-même. Ce pas important, qui me permettrait d’avancer … Enfin! M’observer pour de vrai, me comprendre enfin, comme je procède avec Ceryse et Salomé en fait, lorsque je veux les aider à avancer. Oui, l’idée n’est pas tant de changer, mais de vivre mieux avec qui on est !

Voilà ce que j’ai envie de te dire, à toi qui te juge en permanence, comme moi je me suis jugée :

Quand tu te prends en flagrant délit d’auto-jugement, et que tu crois que tu ne sortiras jamais du fond de ce puits, pense à moi ou à une très bonne amie ! 

Oui, pense à ce qu’elle te dirait si je/elle t’entendait parler de toi ainsi ?

Parce qu’aussi longtemps que ces paroles aient été intégrées en toi, il n’est jamais trop tard pour les « déprogrammer » !

Tu as toutes les cartes en main… À toi de voir…

Dernière confession: Je rêve secrètement de ce jour où nous pourrons enfin communier ensemble chère communauté, autour de sujets abordant notre féminité, telle que nous la vivons, ainsi que notre sexualité, notre maternité, notre vie professionnelle, et surtout cet amour pour soi qui est la clé de tout… J’y travaille fort fort fort! Tu ne seras pas déçue.

Crois moi!!

Avec tout mon amour…

6:25…

6:25…

« Il y a que deux jours dans l’année où rien ne peut-être fait! Le premier se nomme Hier et l’autre se nomme Demain… Aujourd’hui est donc le bon jour pour aimer, pour croire mais surtout pour vivre!!! »

IMG_5140

Il est 6:25 et je tourne dans mon lit! Ma tête va imploser, tellement elle grouille d’idées, d’humeurs, et de pleins d’autres choses non couchées sur le papier, sur le blog…
Alors au lieu, de poster une énieme fois sur Instagram, j’ai décidé d’écrire mais cette fois-ci pour Notjustmom.

IMG_0036 2

La maison est d’un calme olympien…. Les premières lumières du jour éclairent ma chambre… Il est à nouveau Lundi…. Hier n’existera plus, c’est fini… Tandis que Demain n’existe pas encore… Donc il ne me reste qu’aujourd’hui.. Aujourd’hui pour faire, pour dire pour penser, pour vivre, pour ne pas le regretter!!!! Pourquoi ai-je ces pensées?! Peut-être parce que le meurtre du jeune homme de 29 ans Samedi soir, dans le quartier d’Opera, m’a bouleversé plus que je ne le pensais… Peut-être parce que la mort de Naomi, m’a fait pleuré il y a quelques jours, alors qu’elle est morte il y a quelques mois…. Peut-être parce Léa m’émeut aux larmes, lorsqu’elle parle de son amoureux, monté au ciel depuis peu…. Peut-être parce que je me rends bien compte que nous pouvons maîtriser le contenu de notre vie, mais non la vie elle-même…

IMG_0031 3

Alors oui ce matin, je vais me réveiller et serrer dans un premier temps William dans mes bras et lui dire à quel point « son pied mon pied ». Nous parlerons de nos rêves, de nos projets et nous nous motiverons mutuellement… Cependant, il n’aura pas répondu à mon « Je T’aime »…

IMG_1427

Ensuite je vais descendre réveiller Ceryse et lui répéter à quel point je suis fière d’elle. Qu’elle réussisse ce qu’elle entreprend ou PAS!!! Que c’est dur d’être grande sœur, je sais, mais que si elle a besoin d’en parler je suis là… Que si elle a besoin de se retrouver seule dans sa chambre je comprendrais… Je lui dirais ensuite que je l’aime tellement fort… Et que lorsque je la regarde, je me retrouve totalement en elle!! Sa persévérance, son gout pour les choses bien faites, son empathie… Mon Bébé…

IMG_1391

Après, c’est Salomé que je réveillerais délicatement pour éviter la crise de l’armes explosive… Je passerais ma main dans ses cheveux… Puis elle ouvira un œil, puis le second… Elle me dira qu’elle ne veut pas aller à l’école… Qu’elle déteste l’école… Je la rassurerais, et je lui répèterais encore que pour être « Dame de maquillage » il en faut des années d’école! Elle se blottira dans mes bras, sur ma poitrine même, pour entendre nos cœurs battre à l’unisson… Elle me dira qu’elle m’aime avant que je ne lui dise… Mais moi je surenchérirai encore plus qu’elle et nous finirons en riant aux éclats…

La maison reprendra doucement vie…IMG_1072Douche, chamailleries, habillement, rires, cris, petit-déjeuner, dernières vérifications… Maxwell, qui nous mettra en retard,comme tous les matins…

IMG_1477

Nous monterons toutes les trois dans la voiture! Will nous embrassera toutes et nous ferons « le câlin familial » qui nous donnera à chacun du courage et de la force jusqu’à ce soir… Will me dira doucement de faire attention sur la route.. William me dira sûrement qu’il m’aime aussi… Histoire de me faire comprendre que ce matin, il avait très bien saisi le message!

Je déposerais Salomé, puis Ceryse… À ce moment précis, où je verrais Ceryse entrer dans son école, je ne serais plus Babeth mais Denelyse, l’infirmière qui ne compte pas ses heures de travail ni ses jours de repos…Seulement durant 9h….

Oui c’est dur, notre rythme est très soutenu… Sûrement comme le vôtre! Mais ce sont ces matins câlins qui me donnent une énergie monstrueuse, vous savez! Cette envie de me dépasser pour eux, pour profiter pleinement de nous 4, le soir les week-ends, les vacances! Sans eux, Dieu sait que je ne pourrais tenir…

IMG_0979

Donc je ne vais pas me plaindre, parce qu’à l’heure où moi j’écris, des mamans pleurent la perte de leur enfant, des femmes pleurent la perte de leur moitié…. Je vais juste remercier la personne qui est en haut sans rien lui demander en retour…

IMG_1476

Il est 7:25… J’ai blogué!

Affectueusement…