Ma tête de mule

Ma tête de mule

Mais pourquoi est-elle devenue aussi têtue? Qu’est ce qui s’est passé? Qu’ai-je raté?

Me voilà, une fois de plus, à répéter pour la énième fois à ma fille de venir à table. Combien de fois au juste je l’ai répété ?! Je ne sais même plus.

Au moins cinq fois, c’est sûr !

Et elle est là, à avancer en trainant sur le trajet qui sépare la table basse et son repas en train de refroidir.

Je perds mon calme

Promis, j’ai essayé !

J’ai tout fait pour ne pas crier: utiliser un ton calme, je l’ai prévenu un peu à l’avance que dans 5 minutes on va passer à table, j’ai répété de façon patiente, fait menaces que je ne tiendrai peut-être pas, mais voilà, là je craque.

« À table m…. ! Il faut te le dire dans quelle langue ?! »

À cet instant précis, j’ai envie de la massacrer.

Les jours, où je suis globalement en forme, pas trop stressée et bien endurante, elle va s’en tirer avec cette parole sèche et mon regard noir.

Puis, nous déjeunons tranquillement et passons à autre chose.

Sauf que parfois, la marmite est pleine: sûrement dû à une mauvaise nuit ou trop courte, mal fichue ou c’est peut-être aussi juste que Melle Ceryse a atteint le quota d’usure du jour. Et là, au regard noir et au ton sec s’ajoutent des reproches jusqu’à voir perler les larmes aux coins de ses yeux qui valident en moi le fait qu’ « elle a bien compris, cette fois ».

Sauf que voilà mère culpabilité qui pointe le bout de son nez…

Vous savez, cette culpabilité qui crève le cœur.

« Tu t’es acharnée jusqu’à ce qu’elle pleure. T’es malade ma pauvre!

Alors comme un ange et un démon se lançant dans une sorte de combat à l’intérieur de ma tête, l’un tente de justifier son acte quand l’autre lui reproche. Et le plus dingue là dedans, c’est que quand mon mari pète un plomb pour les mêmes raisons, je lui demande de se calmer et je suis bouche bée devant ce qui m’apparait de l’extérieur comme une réaction tout à fait disproportionnée.

« Va comprendre ! »

Ma fille, c’est mes tripes, mon sang, la prunelle de mes yeux. Mais ma fille est une tête de mule, c’est un fait! Bien évidemment, je suis la seule à avoir le droit de le dire hein?! Avisez-vous de la critiquer et maman sort ses griffes!

Elle ne peut jamais (je dis bien jamais) faire ce qu’on lui demande du premier coup. L’obéissance : ce n’est plus trop son truc à certains moments de la journée.. L’esprit de contradiction : c’est sa marque de fabrique. Ceci dit, pour sa défense, je n’aurais que cela à dire :

« Les chiens ne font pas des chats. »

Ce qui aujourd’hui me permet de me sentir mieux dans mon rôle de mère que je ne l’ai été à mes débuts, c’est ce travail sur l’acceptation, fait de gré mais aussi par la force des choses.

Elle a cette part de moi, cette part imparfaite, que je n’étais ni prête à voir ni à admettre pendant longtemps.

Admettre et accepter, sans la juger.

Et puis, elle a cette grande part d’elle-même.

Accepter que son caractère soit ce qu’il est avec ses côtés irritants comme ses côtés tellement touchants. Accepter qu’il en soit de même pour moi.

L’aimer. Et la gronder quand c’est nécessaire pour elle comme pour moi.

6:25…

6:25…

« Il y a que deux jours dans l’année où rien ne peut-être fait! Le premier se nomme Hier et l’autre se nomme Demain… Aujourd’hui est donc le bon jour pour aimer, pour croire mais surtout pour vivre!!! »

IMG_5140

Il est 6:25 et je tourne dans mon lit! Ma tête va imploser, tellement elle grouille d’idées, d’humeurs, et de pleins d’autres choses non couchées sur le papier, sur le blog…
Alors au lieu, de poster une énieme fois sur Instagram, j’ai décidé d’écrire mais cette fois-ci pour Notjustmom.

IMG_0036 2

La maison est d’un calme olympien…. Les premières lumières du jour éclairent ma chambre… Il est à nouveau Lundi…. Hier n’existera plus, c’est fini… Tandis que Demain n’existe pas encore… Donc il ne me reste qu’aujourd’hui.. Aujourd’hui pour faire, pour dire pour penser, pour vivre, pour ne pas le regretter!!!! Pourquoi ai-je ces pensées?! Peut-être parce que le meurtre du jeune homme de 29 ans Samedi soir, dans le quartier d’Opera, m’a bouleversé plus que je ne le pensais… Peut-être parce que la mort de Naomi, m’a fait pleuré il y a quelques jours, alors qu’elle est morte il y a quelques mois…. Peut-être parce Léa m’émeut aux larmes, lorsqu’elle parle de son amoureux, monté au ciel depuis peu…. Peut-être parce que je me rends bien compte que nous pouvons maîtriser le contenu de notre vie, mais non la vie elle-même…

IMG_0031 3

Alors oui ce matin, je vais me réveiller et serrer dans un premier temps William dans mes bras et lui dire à quel point « son pied mon pied ». Nous parlerons de nos rêves, de nos projets et nous nous motiverons mutuellement… Cependant, il n’aura pas répondu à mon « Je T’aime »…

IMG_1427

Ensuite je vais descendre réveiller Ceryse et lui répéter à quel point je suis fière d’elle. Qu’elle réussisse ce qu’elle entreprend ou PAS!!! Que c’est dur d’être grande sœur, je sais, mais que si elle a besoin d’en parler je suis là… Que si elle a besoin de se retrouver seule dans sa chambre je comprendrais… Je lui dirais ensuite que je l’aime tellement fort… Et que lorsque je la regarde, je me retrouve totalement en elle!! Sa persévérance, son gout pour les choses bien faites, son empathie… Mon Bébé…

IMG_1391

Après, c’est Salomé que je réveillerais délicatement pour éviter la crise de l’armes explosive… Je passerais ma main dans ses cheveux… Puis elle ouvira un œil, puis le second… Elle me dira qu’elle ne veut pas aller à l’école… Qu’elle déteste l’école… Je la rassurerais, et je lui répèterais encore que pour être « Dame de maquillage » il en faut des années d’école! Elle se blottira dans mes bras, sur ma poitrine même, pour entendre nos cœurs battre à l’unisson… Elle me dira qu’elle m’aime avant que je ne lui dise… Mais moi je surenchérirai encore plus qu’elle et nous finirons en riant aux éclats…

La maison reprendra doucement vie…IMG_1072Douche, chamailleries, habillement, rires, cris, petit-déjeuner, dernières vérifications… Maxwell, qui nous mettra en retard,comme tous les matins…

IMG_1477

Nous monterons toutes les trois dans la voiture! Will nous embrassera toutes et nous ferons « le câlin familial » qui nous donnera à chacun du courage et de la force jusqu’à ce soir… Will me dira doucement de faire attention sur la route.. William me dira sûrement qu’il m’aime aussi… Histoire de me faire comprendre que ce matin, il avait très bien saisi le message!

Je déposerais Salomé, puis Ceryse… À ce moment précis, où je verrais Ceryse entrer dans son école, je ne serais plus Babeth mais Denelyse, l’infirmière qui ne compte pas ses heures de travail ni ses jours de repos…Seulement durant 9h….

Oui c’est dur, notre rythme est très soutenu… Sûrement comme le vôtre! Mais ce sont ces matins câlins qui me donnent une énergie monstrueuse, vous savez! Cette envie de me dépasser pour eux, pour profiter pleinement de nous 4, le soir les week-ends, les vacances! Sans eux, Dieu sait que je ne pourrais tenir…

IMG_0979

Donc je ne vais pas me plaindre, parce qu’à l’heure où moi j’écris, des mamans pleurent la perte de leur enfant, des femmes pleurent la perte de leur moitié…. Je vais juste remercier la personne qui est en haut sans rien lui demander en retour…

IMG_1476

Il est 7:25… J’ai blogué!

Affectueusement…

Jveux prendre le large…

Jveux prendre le large…

Actuellement, j’ai des envies de crier, car je me sens oppressée…

J’ai besoin de prendre le large avec les filles, avec mon mari!

J’ai besoin de les retrouver, qu’ils me retrouvent hors de notre quotidien! Me ressourcer auprès d’eux, me prendre de gros shoots de Ceryse, Salomé et William!

Histoire d’écrire une nouvelle page de notre histoire familiale!

    
Je ressens bien que nous sommes un peu tous énervés ici! Et qu’un petit peu de soleil nous ferait le plus grand bien!!  J’ai envie de passer du temps avec William, qu’il comprenne que je l’aime, même si je ne lui dis peut-être pas autant qu’il aimerait! Oui, j’écris beaucoup et couche un maximum de mes sentiments par écrit, car écrire est un réel exutoire pour moi! Les mots et la manière dont je les utilise, guérissent vraiment mes maux! Ces maux de la vie, que je combats, parce que je ne les laisserait pas nous bouffer!

J’ai besoin de passer du temps qu’avec Ceryse! Qu’elle sache encore et encore que je l’aime! Que sans son arrivée qui a bouleversé totalement mon existence, je ne me serais jamais rencontré! Oui parce que c’est depuis ce jour d’avril 2008, que j’ai fais connaissance avec moi-même.

Grâce à toi mon bébé, je me suis vue mûrir, grandir, aimer comme comme je n’avais jamais aimé… Grâce à toi, j’ai appris à relativiser, à me focaliser sur les belles choses!! Je suis devenue MAMAN!! Oui, c’est grâce à toi que je suis devenue Maman, Ceryse!!! À vrai dire, je ne me voyais pas devenir la maman d’un autre enfant!

Je ne savais pas comment cela serait possible, d’aimer une autre petite fille ou un autre petit garçon autant que toi! Je t’aime d’un amour incommensurable donc comment allais-je faire?

Puis Salomé est arrivée… Et mon coeur de Maman s’est divisé en deux! Ni sans l’une ni sans l’autre, je ne pourrais survivre!!! Salomé te ressemble beaucoup, mais est aussi tellement différente. Vous êtes ce que j’ai de plus cher au monde et votre bonheur est ma priorité!

C’est donc décidé, nous allons partir, je ne sais pas encore où!! Mais nous allons partir, hors du temps, hors de notre quotidien! Parce que nous en avons tous besoin et surtout parce que ce nouveau voyage nous fera le plus grand bien…

Affectueusement…